Une chèvre adaptée à la vie montagnarde

Le choix de la chèvre de race Pyrénéenne s’est imposé à nous comme une évidence. Cette jolie chèvre très rustique possède toutes les qualités nécessaires à la vie en montagne. Autrefois très répandue, elle fût redécouverte au début des années 90 après avoir failli disparaître.

Chèvre autochtone à poils longs, la chèvre Pyrénéenne peuplait traditionnellement toute la chaîne de la Méditerranée à l’Atlantique, où elle était réputée pour la richesse de son lait.

Un élevage traditionnel

Nos chèvres sont élevées de manières traditionnelles et extensives, c’est à dire que l’utilisation des herbages et des parcours de notre environnement montagnard sont la principale ressource alimentaire du troupeau. Cette alimentation très diversifiée permet un lait riche et de très bonnes qualités. Les chèvres sortent dans la montagne tous les jours (sauf en cas de mauvais temps) et rentrent le soir à la ferme, où une chèvrerie ainsi qu’un parc sont mis à la disposition de ces dames!

Les chevreaux et chevrettes sont élevés sous la mère, c’est à dire qu’ils se nourrissent au bon lait maternel jusqu’à leur sevrage.

Notre troupeau

Le troupeau est composé d’une trentaine de chèvres adultes, 3 chevrettes de l’année pour le renouvellement du troupeau ainsi qu’un bouc. La chèvre Pyrénéenne étant une chèvre avec une croissance plutôt lente, les chèvres ne commencent leur vie de maman qu’à l’âge de 2 ans. Les petits sortent le plus tôt possible, vers 3 semaines, afin qu’ils apprennent par mimétisme les plantes qu’il faut manger, celles qui sont toxiques, bref! Pour devenir de vraies botanistes!

 

Une méthode de traite ancestrale

Notre lait de chèvre est récolté une fois par jour, grâce à une traite manuelle. Cette pratique me permet d’avoir un contact privilégié avec chacune de mes chèvres. Ce lait, fraîchement récolté, est transformé sur la ferme, dans notre atelier, en jolis savons, tout doux pour la peau!